Analyse de cycle de vie

NR Conseil&Thermique peut vous orienter vers une meilleure prise en compte des problématiques environnementales en passant une analyse de cycle de vie de votre projet afin de visualiser leur impact sur plusieurs critères environnementaux.
L'Analyse de Cycle de Vie (ACV) est une méthode d'évaluation environnementale qui permet de quantifier les impacts d'un produit (qu'il s'agisse d'un bien, d'un service voire d'un procédé) sur l'ensemble de son cycle de vie, depuis l'extraction des matières premières qui le composent jusqu'à son élimination en fin de vie, en passant par les phases de distribution et d'utilisation. Outil normalisé et reconnu, l'ACV est la méthode la plus aboutie en termes d'évaluation globale et multicritère.
L’analyse du cycle de vie du bâtiment se fait sur 3 phases :

  • Phase de la construction (Choix des matériaux, provenance, transport…)

  • Phase d’utilisation ou phase de vie (Consommation d’énergie, d’eau)

  • Phase de démolition (Recyclabilité des matériaux choisis …).

Odoo • Image et Texte

ANALYSE DE L’ÉVOLUTION DE LA TEMPÉRATURE

L’analyse du cycle de vie se fait à l’aide du moteur de calcul EQUER est issu de l’expertise du Centre Efficacité énergétique des Systèmes de Mines ParisTech. Il réalise l’ACV des bâtiments et des quartiers et évalue 12 indicateurs environnementaux, en particulier l’énergie grise et la contribution au réchauffement global. Il peut aussi bien exploiter les résultats de calcul du module STD COMFIE, que ceux du module RT2012 ou bien réaliser une analyse à partir de zéro.

Calcul de déperdition selon la norme EN 12831 dimensionnement des installations du chauffage
NR Conseil&Thermique réalise sur l’ensemble des missions les calculs des déperditions par rapport à la norme en vigueur NF EN 12831.
Le calcul détermine chacune des grandeurs suivantes :

  • Les déperditions de base perdue par transmission. Elles dépendent de la surface de toutes les parois du bâtiment entourant le volume chauffé, du coefficient de transmission thermique de celles-ci et des températures intérieures et extérieures correspondant à chaque local. On retrouve ce type de déperdition au travers :

    • De l’enveloppe du bâtiment ;

    • Des espaces non chauffés ;

    • Des espaces adjacents ;

    • Du sol.

  • Les déperditions de base par ventilation. C’est la chaleur perdue par renouvellement d’air du bâtiment qui dépend du taux de ventilation et de l’inétanchéité du bâtiment.

Études d’approvisionnement en énergie


NR Conseil&Thermique r éalise les études de faisabilité d’approvisionnement en énergie.

Depuis le 1er janvier 2008 pour les projets de bâtiments de plus de 1000 m² et à compter du 1er janvier 2014 pour les projets de 50 à 1000 , le maître d’ouvrage d’une opération de construction doit réaliser, avant le dépôt du permis de construire, une étude de faisabilité technique et économique des diverses solutions d’approvisionnement en énergie de la construction (art L.111-9 du code de la construction et de l’habitation).

Nous réalisons une étude de faisabilité technique et économique comparant le système pressenti au moins aux variantes suivantes, éventuellement combinées :

  • Les systèmes solaires thermiques

  • Les systèmes solaires photovoltaïques

  • Les systèmes de chauffage au bois ou à biomasse

  • Le système éolien

  • Le raccordement à un réseau de chauffage ou de refroidissement collectif à plusieurs bâtiments ou urbain

  • Les pompes à chaleur géothermiques

  • Les autres types de pompes à chaleur

  • Les chaudières à condensation

  • Les systèmes de production combinée de chaleur et d’électricité